Hey ! On a une chouette page facebook, tu viens ?

Non... laisse moi tranquille, va-t-en !

La dune de Råbjerg Mile

globe

Des évènements familiaux imprévus ont un peu chamboulé notre programme des derniers jours. Nous avons profité de ces petits et gros changements pour savourer au maximum les moments en famille et entre amis. Le temps a filé si vite en leur compagnie ! Je sors tout juste la tête de notre bulle bretonne ! Les enfants sont couchés et c'est avec plaisir que je reprend le chemin du blog.

DanemarkDanemark
Danemark

Le désert de sable

Sur la carte ça semble un peu loin alors nous hésitons à nous rendre jusqu'à la dune de Råbjerg Mile car le bâteau pour l'Amérique attend Baloo au port de Anvers dans quelques jours. Mais les Patabul nous ont sacrément donné envie de passer dans le coin avec leur article sur le Danemark et nous décidons de céder à la tentation, trop forte. Après tout le Danemark est un petit pays et ce détour vers la pointe nord est un minuscule crochet à l'échelle du voyage ! Nous arrivons donc en fin d'après midi après deux belles sessions de route réparties sur deux jours. Le ciel est gris et chargé mais la pluie a cessé. Ouf ! Après trois jours de déluge ce répit est vraiment bienvenue. Gaspard marche sans peine dans le sable humide pendant que Charlie dévale la pente en courant. Nous glissons sur les fesses, nous roulons dans les pentes, nous nous étendons dans le sable pour observer le ciel... nous sommes seuls au monde dans cette immensité ! Le sentiment de liberté que nous ressentons est grisant et il ne nous faut qu'un instant pour nous rendre compte à quel point le détour vaut la peine !

DanemarkDanemark
DanemarkDanemark
DanemarkDanemark
DanemarkDanemark

Les dunes mobiles

C'est à l'extrême nord du Danemark que nous dégotons la dune de Råbjerg Mile. Il s'agit de la plus grande dune mobile d'Europe du Nord, chaque année le vent la déplace de plusieurs mètres en direction du nord-est. Au Danemark, la majorité des dunes mobiles a été stabilisée par des plantations au XIXe siècle pour facilité la vie des populations locales. Seule la Råbjerg Mile a été laissée intacte afin de permettre aux générations futures de comprendre le problème de la dérive des dunes de sable. C'est un très bel endroit et ce lieu magique me fait un peu penser à sa cousine, la dune du Pila française !

Danemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark Danemark

Des cargos sur l'horizon

La mer semble flotter au dessus des arbres et déverse au loin son défilé des cargos. C'est impressionnant. C'est beau. Nous nous sentons minuscules dans cet univers de nature brute. Et ces machines immenses qui se suivent au loin et que l'on croirait frôler du doigt... C'est un cargo comme celui là qui emportera Baloo vers l'Amérique dans quelques jours. Un étrange sentiment mêle admiration et éffroi face à ces monstres d'acier. Nous observons leur va et vient avec attention. Laisser Baloo naviguer dans un de ces colosses ? Incroyable !

DanemarkDanemark
DanemarkDanemark
Danemark
DanemarkDanemark
Danemark
DanemarkDanemark
DanemarkDanemark
DanemarkDanemark
DanemarkDanemark
DanemarkDanemark
DanemarkDanemark
DanemarkDanemark

Ensemble, c'est tout

Cette dune de sable est un terrain de jeu fantastique ! Il s'agit d'un lieu comme nous les aimons, où nos enfants carapahutent librement sous nos regards un peu lointain. Rien ne sert de courir tant qu'ils sont à porté de vue et de voix ! Je prend plaisir à observer mes deux tout petits faire preuve de créativité pour escalader les pentes abruptes. Charlie s'élance et se hisse tout en haut sous les yeux envieux de Gaspard qui tente de la suivre du mieux qu'il peut. Lorsque la pente est trop forte il reste coincé en bas. Sa grande sœur se débrouille alors pour trouver des solutions ingénieuses et lui permettre de se hisser à son tour. Et de dévaler la pente encore et encore. Je m'assoie en retrait pour observer leur manège avec le coeur en gimauve. J'aime ce lien qui les attache l'un à l'autre. J'aime les voir grandir et relever les petits défis de la vie ensemble.

Bientôt Charlie nous rejoint en courant. Elle voudrait qu'on fasse des roulé boulé dans le sable, tous ensemble. Et qu'on glisse comme sur un toboggan aussi. Et on pourrait prendre des photographies avec le retardateur ? Elle appuie sur le déclancheur et nous décidons ensemble des poses que nous prenons.

"Maman ! Papa ! On peut courir aussi !"

On peut courir, on peut sauter, on peut rouler, se câliner, se vautrer, glisser, dévaler, rigoler... et puis la nuit commence à tomber et bientôt il faut songer à rentrer ! Nous avons du sable plein les chaussures et dans les plis de nos vêtements. Nous en glisserons plein dans nos lits mais qu'importe puisque nos joues sont fraiches et que les enfants sont rassasiés de liberté !

Danemark DanemarkDanemark DanemarkDanemarkDanemark DanemarkDanemark Danemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark Danemark Danemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark Danemark DanemarkDanemark Danemark Danemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark

Commenter cet article