Hey ! On a une chouette page facebook, tu viens ?

Non... laisse moi tranquille, va-t-en !

Rencontre avec les Patabul

globe
ESTONIE

"Coucou ! Ça vous dirait qu'on se croise ?"

C'est dans les environs de Tallinn que nous faisons la connaissance de la famille Patabul. Ils doivent prendre le bateau pour la Scandinavie, nous devons faire le dernier vaccin de Gaspard... allez hop, c'est dealé et le rendez-vous est pris sur un bivouac au vert, au milieu d'une forêt ! (où l'on a eu la chance de croiser un élan, un vrai !)

Les Patabul, ce sont quatre voyageurs vendéens : Charle, Carole, Augustin et Jasmine. Ils sont sur les routes depuis trois mois pour un voyage de six mois à travers l'Europe avec leur camping-car. Contrairement à nous, ils n'ont pas tout quitté pour partir puisqu'ils ont pris un congé sabbatique (de droit tous les cinq ans). En France ils ont une jolie petite maison et une vie bien remplie qu'ils affectionnent beaucoup et qui les attendent au retour. Leur projet, c'est plutôt de partir sur de longues périodes tous les cinq ans, ça laisse le temps d'économiser et ça évite de tout plaquer... malin ! C'est une idée qui commence sérieusement à germer dans notre petite famille lorsqu'on imagine notre vie d'après voyage !

Pour cette première soirée, les Patabul s'occupent de l'apéro qui se transforme vite en dîner dans leur maison sur roue. Ils ont un grand salon permettant de tous nous accueillir (c'est ce qui pêche un peu dans notre Baloo depuis qu'on a transformé le salon du fond en chambre permanente, et puis avec nos deux sièges auto imposants). C'est chaleureux, on est heureux, on discute et les enfants jouent jusqu'à tomber de fatigue à une heure avancée de la nuit... Oups ! Nous nous sommes laissés emporter par les retrouvailles. J'ai comme l'impression que les adultes sont en manque de grandes discussions entre amis. Et les enfants... aussi ! On tombe tous d'accord pour dire que effectivement, ce qui nous manque le plus en voyage au long cours (plus qu'une douche bien chaude, plus qu'un bon bain, plus que la gastronomie française...) ce sont les copains et les soirées sans fin à refaire le monde !

Le lendemain, après une grasse matinée bien méritée, nous décidons de visiter les environs : un cimetière au milieu de la forêt. Encore une fois, le lieu est magnifique ! Les enfants puisent de l'eau à la pompe et cuisinent de la soupe de fleurs aux cailloux. Le temps est moche depuis la veille, il fait froid et il a beaucoup plu alors ils ont matière à cuisiner.

Nous déjeunons une nouvelle fois chez les Patabul et restons au chaud pour discuter des heures en sirotant un thé ou un café. Le temps semble s'étirer à l'infini, on est bien là. Pendant que les parents discutent, les enfants élisent domicile chez nous et sont trop contents de découvrir Baloo et les jouets qu'il contient. C'est amusant de voir qu'à chaque nouvelle rencontre les enfants s'empressent de se déchausser pour grimper dans les lits inconnus (qui font office de chambre) afin de découvrir les jouets merveilleux qu'ils n'ont pas chez eux ! Charlie ne déroge pas à la règle, elle aurait embarqué avec plaisir la totalité des jouets de Jasmine et Augustin !

Il est tard, déjà, et Charles et Carole doivent absolument remettre à flot leurs réserves d'eau et de gaz avant leur traversée du lendemain. Il est temps de se dire au revoir et à bientôt, quelque part dans le monde !

Jasmine, ton joli petit bouquet de fleurs est toujours vaillant dans notre cuisine, merci petite louloute ! Augustin, si tu veux encore des réponses "comme internet" à tes questions et que tes parents ne savent pas quoi te répondre / sont trop fatigués / sont trop occupés / dorment, tu peux envoyer un message à Benoît, grâce à toi il devra réfléchir !

ESTONIEESTONIE
ESTONIE
ESTONIEESTONIE
ESTONIEESTONIE
ESTONIEESTONIE
ESTONIEESTONIE
ESTONIEESTONIE
ESTONIE
ESTONIEESTONIE
ESTONIEESTONIE
ESTONIE
ESTONIEESTONIE
ESTONIEESTONIE
ESTONIEESTONIEESTONIEESTONIE
ESTONIEESTONIE
ESTONIEESTONIE

Commenter cet article