Hey ! On a une chouette page facebook, tu viens ?

Non... laisse moi tranquille, va-t-en !

Punta del este

globe
Uruguay UruguayUruguay UruguayUruguay UruguayUruguay

La côte d'Azur Latine

En arrivant dans cette ville balnéaire huppée de l'Amérique du Sud, j'avais en tête le cliché d'une main surgissant du sable sur la plage avec en fond de tableau une multitude de grattes ciel. Un truc vraiment chouette qu'il me tardait de découvrir ! Quelle n'a pas été ma déception lorsqu'il s'est avéré que la fameuse main ne surgissait non plus du sable (envolé depuis longtemps) mais d'une chape de béton plantée au milieu de la plage. J'imagine que les vents réguliers et la foule de curieux ont vite fait de faire fuir le sable, dévoilant alors le triste subterfuge. Pour pallier au moche, les autorités ont donc pris le parti d'entreprendre la construction d'une jolie terrasse de bois autour des fameux doigts, une belle initiative, vraiment ! Mais ils ont beau faire, sans cette histoire de sable, l’œuvre y perd toute sa poésie.

Tant pis.

Nous ravalons notre déception et après une journée de farniente et de baignade au milieu de la foule de touristes, nous partons à l'assaut de cette ville aux immeubles modernes, souvent luxueux et bien entretenus...Une grande nouveauté pour nous, ici, en Amérique du Sud. Baloo est garé sur le front de mer, à deux doigts de la main (oh oui, ça va hein) et nous apprécions cette balade dans une ville qui nous est presque familière. Une ville du sud de la France avec sa jet set, quelques femmes surlookées et un peu trop refaites, quelques hommes BCBG de vingt ans leur aîné, des talons hauts, des boutiques un peu trop chères et cette boulangerie. Mais si, tu sais, celle où les prix ne sont pas affichés, comme souvent d'ailleurs dans ce pays alors tu ne t'inquiètes pas et tu commandes. Des empanadas, des desserts et puis c'est tout non merci pas de boissons on a nos gourdes merci. On t'invite à t’asseoir en terrasse, la serveuse t'apporte la commande avec un sourire hôtesse de l'air et au moment de partir...

Non. J'peux pas. J'ai honte.

Si ?

Pfff... c'était bon mais pas si bon. Franchement. Hein. Bon. Hum.

"Ça fera cinquante euros." (voix mielleuse, sourire de chat, regard blasé)

"QUOI ?!" (voix suraigüe, sourire crispé, regard horrifié)

OUCH !

Allez viens, on se casse. Cette ville n'est décidément pas pour nous. Ah, et puis tant qu'on y est la prochaine fois on ira au McDo...

Uruguay Uruguay UruguayUruguay UruguayUruguay UruguayUruguay Uruguay

Commenter cet article