Hey ! On a une chouette page facebook, tu viens ?

Non... laisse moi tranquille, va-t-en !

Montevideo et l'atterrissage difficile

globe

Lorsque nous arrivons en Amérique le choc est rude pour Benoît. Du jour au lendemain il perd son enthousiasme et des angoisses diffuses le submergent. Je rame un peu pour parvenir à garder mon humeur au beau fixe car je dois faire face à mes propres émotions qui sont d'autant plus intenses que nous sommes épuisés. J'ai une idée assez précises des difficultés qui nous attendent sur ce nouveau continent et ça ne m'effraie pas, en revanche je commence à trouver difficile l'attente qui se prolonge dans cette ville qui nous étouffe. J'ai besoin d'espace, de grand air, de silence, de liberté et de mon chez moi, tout simplement. Benoît, lui, s'inquiète de l'état des routes, de la saison des pluies qui arrive, des passages de frontières réputés casse bonbon, des difficultés qui s'annoncent pour récupérer Baloo, des contrariétés engendrées par le retard du cargo (il nous faut trouver un endroit où loger pour les jours qui viennent). Tout un tas de questions qui tout à coup, prennent une place démesurée dans ses pensées. Il n'arrive plus à retrouver son enthousiasme et ne voit plus que les difficultés à venir. Heureusement que nous pouvons compter sur nos amis les PLEM'mobiles qui connaissent bien la région et nous assurent que l'on va rapidement tomber sous le charme de ce fantastique continent... une fois que nous aurons récupéré Baloo ! Il est vraiment temps que nous reprenions la route pour arrêter de gamberger et pour enfin confronter nos fantasmes à notre nouvelle réalité.

UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay

Les premières impressions

Montevideo est une ville surprenante pour nous qui n'avons jamais mis les pieds en terre latine. Nous observons la vie défiler sous nos yeux tandis que le taxi nous conduit de l'aéroport jusqu'à notre Airbnb. Je remarque les grilles à toutes portes et fenêtres, les barbecues sur beaucoup de balcons, la tasse de maté à la main et le thermos sous le bras de beaucoup de passants. Je rêve d'un lit moelleux où m'effondrer mais ici il est huit heure du matin et les enfants sont en pleine forme (ils ont dormis, eux, dans l'avion !). Benoît et moi sommes partagés entre l'excitation, la lassitude, la joie et l'angoisse. Nous sommes épuisés par notre long voyage, deux enfants en pleine forme et les tensions liées à l'arrivée en terre inconnue. Baloo nous manque beaucoup et nous n'avons qu'une hâte, le retrouver... mais le cargo a déjà trois jours de retard et arrivera finalement la veille du week-end. Nous le récupérerons donc le lundi suivant, ce qui rallonge l'attente d'une petite semaine. Une petite semaine qui nous semble interminable !

Bref. Les premiers jours nous ne sommes pas vraiment dans de bonnes dispositions pour découvrir et apprécier cette ville à sa juste valeur. Nous la trouvons vraiment bruyante, plutôt très sale et finalement assez peu accueillante. Nous avons un sentiment diffus de malaise provenant de tout un tas de facteurs et renforcé par l'état de délabrement des maisons, par ces barreaux partout aux fenêtres, par le manque d'espaces verts et sécurisés pour les enfants... Attention, à aucun moment nous ne nous sommes sentis menacés ou en danger dans cette ville qui n'a rien de dangereux mais nous ne nous sentions pas vraiment bien.

UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguayUruguay

Des kilomètres de bitume

Nos journées sont rythmées par les rendez-vous avec Eduardo (l'intermédiaire qui fait le lien entre Baloo et nous), la visite des différents quartiers de Montevideo, les moments de récréation au parc (avec des jeux rouillés et plutôt dangereux pour Gaspard, les enfants adorent mais nous ne sommes pas DU TOUT détendus) et les repas pris sur le pouce dans les petites panaderia que nous dégotons en chemin.

Ici la vie est chère alors pas de restaurant pour nous ! Sauf un parce que quand même nous sommes curieux de tester la cuisine uruguayenne ! Nous nous installons donc dans le meilleur restaurant de Chivito (dixit notre ami internet) et essayons cette spécialité locale à base de viande (oui, oui c'est un craquage total !). Résultat ? C'est... aussi bon qu'un mauvais kebab ! La viande est bien trop cuite, les frites sont surgelées, les légumes sans goût. Quelle déception, on aurait su on aurait pas v'nu ! Heureusement nous nous régalons quotidiennement d'empenadas (sorte de chaussons fourrés aux légumes), de pascualina (sorte de feuilleté carré fourré aux légumes et à l’œuf) et de pâtisseries à base de dulce de leche (sorte de crème de caramel), des délices bien meilleurs marché ! Et puis après quelques jours nous finissons aussi par nous tourner vers la cuisine mobile. À force de croiser des food truck à tous les coins de rue, un midi nous cédons à la tentation. Le pain n'est visiblement pas fait maison et les garnitures sont très simples mais à notre grande surprise nous nous régalons ! Ouf.

Petite parenthèse repas qui ne concerne que Gaspard. Ici nous croisons régulièrement des mamans qui allaitent dans les bus, sur les bancs des parcs ou dans la rue... des enfants jusqu'à trois ans bien passés. Vous n'imaginez pas le plaisir que ça me procure, moi qui suis plutôt un ovni dans notre joli pays ! Vous savez j'assume totalement cet allaitement long que je ne cherche jamais à cacher, bien au contraire. Je veux me faire l'ambassadrice d'une telle pratique qui s'est peu à peu perdue en France et qui est pourtant si naturelle dans bien des pays. Allaiter en publique n'a rien de honteux en ce qui me concerne et je suis ravie de découvrir que c'est une pratique courante par ici !

UruguayUruguay
Uruguay
UruguayUruguayUruguay
UruguayUruguay

Le long de la rambla

La rambla est une balade prisée des habitants de Montevideo que l'on nous a conseillé à diverses reprises. Il s'agit en fait d'un large trottoir longeant la mer d'un côté et bordant une route très passante de l'autre. Nous avons apprécié la sentation d'espace que nous procurait la vue dégagée sur la mer, en revanche pour la tranquilité on repassera. Nous avions un peu l'impression de nous promener le long du périphérique à Paris (comment ça j'exagère !) et c'est bien dommage. La rambla mériterait vraiment d'être un peu plus soignée et protégée de la circulation, ne serait ce que pour la sécurité des enfants.

Je me fais l'effet d'être une grosse rabat joie mais je vous ai prévenu que nous n'étions pas d'humeur à voir le beau dans le moche hein ! Sachez en tout cas que Charlie s'en fiche, elle, de cette route bien trop passante. A condition que nous croisions une balançoire ou un toboggan de temps en temps elle prend son bonheur là où il est. On ferait bien de prendre exemple, tiens.

Uruguay UruguayUruguay UruguayUruguay

La vieille ville

Ce quartier est le plus ancien de Montevideo. C'est aussi un des plus charmant ! Tout près du centre ville plus récent animé de commerces modernes, il reste préservé des grandes enseignes sans charme. On y trouve des petites boutiques de créateurs locaux, des restaurants, des librairies et autres petits commerces tout mignons. En gros gourmands que nous sommes nous avons fortement sympatisés avec une panaderia plutôt chouette. Le choix de pâtisseries était vraiment alléchant et leurs propositions salées existaient en version végétarienne pour notre plus grand bonheur. Gaspard s'est occupé de faire du charme aux vendeuses en lancant des "Holà !" à tout bout de champs. Ajoutez à ça sa petite main faisant coucou et son grand sourire espiègle et vous imaginez aisémant l'ambiance derrière le comptoire !

"Quel amour !"

"Tu es beau mon bébé !"

"Oh bonjour joli coeur !"

Bref. Non seulement nous avons bien mangé (trois jours de suite) mais en plus les enfants ont été accueillis avec beaucoup d'enthousiasme et de bienveillance ! (Tu sens dans mon récit qu'on commence tout doucement à se dérider ?)

UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguayUruguay
UruguayUruguay

La majestueuse place de l'indépendance

Mon endroit préféré pour son architecture folle ! Un mélange amusant, audacieux ou que sais-je encore. Toujours est-il que j'ai aimé cet endroit plus que d'autres. Après une petite pause au centre de la grande place pour savourer la vue sur ces immeubles impressionnants, nous prenons la direction du grand boulevard que nous longeons chaque jour sur plusieurs kilomètes afin de rentrer à l'appartement.

Il s'agit d'un boulevard très animé, bordé d'une multitude de commerces et de petits centres commerciaux aux locaux à moitié vides. Nous nous amusons à en explorer plusieurs au fil des jours. La fontaine des amoureux ornée de milliers de cadenas intrigue beaucoup Charlie qui reste un moment à ses pieds pour les manipuler. Lorsque qu'elle est trop fatiguée nous faisons une pause sur les rares bancs que nous croisons, sinon elle pose ses fesses sur un perron le temps de retrouver du courage. Notre petite fille nous épate en avalant cinq à sept kilomètres dans les jambes chaque jour !

Uruguay UruguayUruguay UruguayUruguay UruguayUruguay UruguayUruguay UruguayUruguay UruguayUruguay Uruguay UruguayUruguay UruguayUruguay UruguayUruguayUruguayUruguay

Un cocon de douceur

Notre airbnb devient rapidement un refuge après ces journées intenses et riches en découvertes ! Nous sommes toujours soulagés de retrouver ce petit nid douillet et plutôt charmant. Cuisiner des crêpes avec une vue dégagée sur le voisinage, jouer tous ensemble dans le grand lit, construire des cabanes de draps et de coussins, se maquiller pour halloween, craquer pour un pot de crème de caramel, faire de grandes parties de cache-cache avec Charlie et Gaspard (que de poilades !), cuisiner des soupes et des purées de légumes pour tenter de compenser un peu les excès du midi (on a récupéré notre mixeur lors de notre passage en Bretagne... youpie !). Bref, le moins que l'on puisse dire c'est que nous avons bien investi l'espace de ce charmant trois pièces !

UruguayUruguayUruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguayUruguay
UruguayUruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay
UruguayUruguay

Commenter cet article