Hey ! On a une chouette page facebook, tu viens ?

Non... laisse moi tranquille, va-t-en !

Le salar de Uyuni

globe

Hiiiiiiii ! La salar de Uyuni ! Nous y sommes enfin après des heures de routes à travers les merveilleux paysages boliviens ! Autant la ville du même nom qui borde ce désert a un petit côté triste et abandonné, autant le salar est digne d'un conte de fée. Comment décrire cette sensation incroyable lorsque nous roulons hors piste, dans cet infini blanc, pendant des kilomètres et des kilomètres ? Charlie s'est installée sur mes genoux et me demande où nous allons. Nul part en fait... D'ailleurs nous allons garer Baloo ici ! Non là. Juste un peu plus loin ? voiiiila !

Bolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie

Du blanc partout partout partout partout

Après avoir chaussé nos lunettes de soleil sur le nez, nous sautons du camion avec l'intention de parcourir un peu de cette mer de sel immense. Le soleil nous éblouie, le désert nous éblouie, tout ce sel nous éblouie. C'est tellement dingue comme endroit ! Le salar de Uyuni crisse sous nos pas comme de la neige un peu dure et nous nous amusons à le goûter du bout de la langue, à le récolter dans un récipient de verre, à cuisiner avec. Les enfants l'attrapent et le jettent en l'air, Charlie tourne en rond sur sa draisienne, Gaspard s'éloigne toujours droit devant, Benoît creuse le sol avec un tournevis pour voir ce qu'il y a dessous, je m'amuse à prendre à mon tour ces clichés du désert... déjà tellement clichés.

Et puis vient l'heure de la séance officielle. On est mal coiffés et nos visages sont mangés par la lumière mais ce n'est pas grave. Je sors le trépieds et les enfants courent pour déclencher le retardateur chacun leur tour. Ils adorent m'imiter et je n'ai quasiment plus le droit de toucher mon appareil photo pour les portraits de famille. Quelques ratés, des rires et des gros plans sur leurs fesses ! On s'amuse bien et c'est tout ce qui compte. Putain on y est pour de vrai. PUTAIN ! On ne trouve plus les mots justes parce que c'est trop fou. On devient vulgaire de bonheur. Je suis la princesse qui a rencontré son prince charmant. Je suis la petite fille qui vit un rêve de grand. Je me sens incroyablement bien dans ce lieu de sécheresse car c'est dans ce cliché que je voulais me vautrer depuis le début du voyage. Oui mais avec des enfants si jeunes ? Est-ce bien prudent ? C'est haut. C'est loin. Mais on y est ! Putain de voyage ! Vulgaire vous disais-je.

Bolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie Bolivie BolivieBolivie BolivieBolivie

Et la laine du pays

Parmi les tésors que nous rapporterons dans nos bagages il y a les incontournables pans de tissus colorés que les boliviens utilisent quotidiennement dans tout un tas de situations. Beaucoup d'entre eux sont encore fabriqués à la main dans des villages perdus dans la montagne. Souvent de couleurs vives, ils servent de porte bébé, de sac à dos, de tapis, de nappe, de couverture... c'est bien simple, ils sont utilisés partout, tout le temps et par tout le monde, ici en Bolivie ! D'ailleurs après avoir demandé à une vendeuse de me montrer comment faire, je m'essaye régulièrement à porter Gaspard à la mode bolivienne, ce qui attire beaucoup les regards bienveillants et amusés des passants. Je n'ai pas tout aimé de la Bolivie mais les paysages et leur artisanat sont vraiment des merveilles et je me sens privilégiée d'avoir la chance de les côtoyer d'aussi prêt.

Je profite d'ailleurs de ce lieu magique et de la lumière si vive de ce milieu d'après midi pour m'enfermer seule dans Baloo. J'ai quelques clichés à prendre en vu d'un article pour le Huffpost dont le sujet est "comment fêter Noël en voyage". Ma smala est dehors avec l'infini comme aire de jeu. Je peux enfin ranger un peu Baloo avant d'immortaliser nos décorations de Noël. Et puis tant qu'à faire, c'est l'occasion parfaite pour mettre en scène les souvenirs choisis avec amour sur les marchés et dans les petits commerces d'artisanat local. Ce tapis en laine de lama, ces grosses écharpes si douces, ces petites poupées pour les enfants. Évidemment, après un tri drastique je ne sélectionnerai que quelques images pour cet article mais j'ai passé un chouette moment à m'amuser un peu toute seule avec mon reflex et ça fai du bien !

Bolivie BolivieBolivie Bolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie Bolivie

Commenter cet article