Hey ! On a une chouette page facebook, tu viens ?

Non... laisse moi tranquille, va-t-en !

Le village perché

globe

Nous arrivons en Slovénie dans la nuit noire. Le passage de frontière est très palpable car rapidement nous nous retrouvons au coeur des forêts montagneuses slovènes. Des biches et des lapins sont régulièrement effrayés par nos phares. Le spectacle est fascinant ! Les enfants dorment dans notre dos mais je peux vous dire qu'il y a deux gamins heureux à l'avant qui n'échangeraient leur place pour rien au monde !

SlovénieSlovénie
SlovénieSlovénie

Ce matin nous nous levons dans le froid. Nos doigts de pieds sont gelés dans nos chaussettes et nos petits nez frissonnent. On resterait bien encore un peu sous la couette mais deux agités du bocal en ont décidé autrement. Benoît va relever la température dans la cabine à l'avant : 5°C. Ouch ! Vite, vite, on s'habille et on sort, il fait meilleur au soleil !

Après trois courses dans la petite épicerie du village et un petit déjeuner à base de petits gâteaux secs slovènes, Gaspard s'endort et je m'éclipse avec Charlie afin d'offrir un peu de solitude à Benoît. Le village est mignon et la campagne environnante ressourçante après les paysages un peu monotones des jours précédents.

Nous sommes à 600 mètres d'altitude, autour de nous c'est la montagne. Les virages sont nombreux et la forêt omniprésente. Comme dans le reste du pays, le bois est partout. Quel bonheur ! Avec Charlie nous courons dans les pentes, nous tournons, nous sautons, nous ramassons les cailloux sur les chemins. Une petite rivière traverse le village. Il y a plein de petits poissons... ils la fascinent.

"Oh ! Une balançoire ! Je peux faire maman ?"

"Un petit peu, pas longtemps, elle appartient à quelqu'un cette balançoire."

"Une dernière fois maman ?"

"Une dernière fois, oui !"

Slovénie SlovénieSlovénie SlovénieSlovénie SlovénieSlovénie SlovénieSlovénie SlovénieSlovénieSlovénie

Commenter cet article