Hey ! On a une chouette page facebook, tu viens ?

Non... laisse moi tranquille, va-t-en !

La petite église blanche

globe
Danemark DanemarkDanemark

Oh ! Une éclaircie !

Se souvenir de cette plage de galets, des enfants qui jouent ensemble, de Gaspard à mon sein, de ce phare au loin, de la petite église blanche cachée dans les dunes, de ces cargos sur la ligne d'horizon, de l'air frais qui cingle mon visage, des cailloux que Gaspard me tend fièrement...

Se souvenir des gâteaux de sable cuisinés par Charlie, du sourire un peu fatigué de Benoît, du sable fin qui coule entre nos doigts, des petits pas vaillants qui escaladent les dunes, du rire de ma toute petite fille qui s'envole dans le vent "non moi je suis grande maman !"...

Se souvenir...

Danemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark Danemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark DanemarkDanemark

Les lunettes de maman

Ces jours-ci dehors il pleut et il vente quasiment tout le temps... alors en attendant les éclaircies on reste au chaud ! Charlie se déguise pour nous faire rire ; les lunettes de maman, des foulards en voulez-vous en voila, la culotte sur la tête, les chaussettes sur les oreilles, tout est bon pour faire le clown ! Et puis dès qu'un rayon de soleil pointe le bout de son nez nous nous précipitons dehors avec nos deux loustics histoire de les faire courir un peu. C'est notre pause détente avec Benoît. Le volume sonore baisse d'un cran, on respire un bon coup et on reprend des force avant le round suivant. Car autant lorsqu'ils sont en liberté à l'extérieur ils sont en totale autonomie, autant lorsque nous sommes enfermés tous les quatre, au bout d'un moment l'autonomie de nos deux monstres se trouve réduite à peau de chagrin. Et là...

"Mamaaaaaaan, tu me lis une histoire ?"

"Mama mama mama maaaaaaa !"

"Papa, je veux jouer avec toi."

"Papapa papapa papa paaaa !"

"Gaspard ! Arrête de m'embêter. Je veux jouer toute seule maintenant."

"Charlie, je voudrais juste boire mon thé tranquillement..."

"Gaspard, descend de la table s'il te plaît !"

Et puis il y a toujours un moment où le volume sonore monte trop et où l'un de nous quatre craque et se met à crier à tue tête, ou à chanter, ou à rire en cascade... suivit immédiatement par les trois autres qui profitent de l'occasion pour se défouler. Et ça fait tellement de bien ! Ce qui est sûr en tout cas c'est que si jamais tu passes à côté du camping-car à ce moment là tu nous prendras pour des fous. Mais à vrai dire on s'en fout !

DanemarkDanemark
DanemarkDanemark
DanemarkDanemark

Commenter cet article