Hey ! On a une chouette page facebook, tu viens ?

Non... laisse moi tranquille, va-t-en !

L'île aux cactus

globe

BolivieBolivie
BolivieBolivie
BolivieBolivie
Bolivie

parce que ça pique

Le bonheur de Charlie lorsque je lui ai proposé de s’asseoir sur mes genoux afin de profiter du grand désert blanc ! Quarante kilomètres de route sans route, de piste sans piste... quarante kilomètres de blancheur infinie. Et puis au loin là bas une tache noire qui se dessine. Rien ne vient encombrer la vue alors l'île aux cactus est visible bien avant que nous arrivions ! Au début elle apparaît comme un mirage et puis elle se fait de plus en plus précise dans ses contours, jusqu'à ce qu'on puisse presque la toucher du doigt. Elle semble irréelle, perdue dans ce milieu hostile à la vie. Et pourtant !

Nous détonons au milieu des 4x4 garés dans cette étendue blanche. Un camping-car, des enfants... Nous sommes loin des standards du coin ! Les guides transportent des petits groupes de touristes à travers le salar de Uyuni pour un grand tour de quelques jours. Plusieurs groupes partagent des repas sur les tables disposées à cet effet au pieds de l'îlot. D'ailleurs en arrivant la première chose que nous décidons de faire c'est manger ! Nous nous offrons le luxe d'un petit restaurant dans le désert. Simple mais bon. Nous goûtons pour la première fois une soupe au quinoa, huuuum, la belle idée ! Et puis nous attaquons la montée de cette colline sous le cagnard.

Le soleil tape fort, notre peau rougit sous les rayons agressifs, le sel dessèche nos lèvres mais le jeu en vaut la chandelle. Le désert est tellement beau vu d'en haut ! Et les cactus sont tellement impressionnants vu de si près ! Nous nous piquons pour de faux, nous observons les fleurs, nous grimpons à notre rythme. Et encore une fois... Nous savourons notre chance ! Nous ne nous aventurerons pas beaucoup plus loin dans cet immense étendue blanche qui réserve pourtant de magnifiques surprises mais ce si peu est déjà tellement ! Baloo a ses limites et nous ne souhaitons pas nous aventurer seuls sur des pistes hasardeuses pour nous. Vraiment, il faudra que nous revenions quand les enfants seront plus grands !

... avec un véhicule 4x4 :D

Bolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie BolivieBolivie Bolivie BolivieBolivie BolivieBolivie Bolivie Bolivie BolivieBolivieBolivie BolivieBolivie Bolivie Bolivie BolivieBolivieBolivie

Commenter cet article