Hey ! On a une chouette page facebook, tu viens ?

Non... laisse moi tranquille, va-t-en !

F comme Finlande, F comme Fabien !

globe

Allez zou ! Tous à la douche !

Notre première nuit en Finlande, nous la passons dans un camping. Nous avons absolument besoin de laver tout notre linge sale qui s'accumule et nous ressentons l'envie pressante de faire un grand ménage dans le camping-car. Nous aurions déjà dû le faire il y a un mois lors de notre entrée en Russie mais la pluie nous en avait empêché et ensuite les bivouacs ne se prêtaient plus à nos besoins. Ici les conditions sont idéales : de l'herbe partout et des jeux juste en face de Baloo, du vent et une machine à laver à disposition. Quatre lessives plus tard et il est déjà temps de repartir si l'on ne veut pas payer une seconde nuit (à trente euros la nuit on préfère éviter). Le vent a séché les premières lessives du matin mais nous devons mettre en œuvre toute notre astuce pour réussir à étendre les deux machines suivantes à l'intérieur de Baloo. Notre maison ne ressemble plus à rien mais... elle a le mérite de fleurer bon le propre !

Il va sans dire que nous en profitons pour prendre une longue, très longue, trop longue douche bien chaude. Nous aussi ressortons d'ici propres comme des sous neufs. C'est bien tout l'intérêt du camping !

Finlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlandeFinlandeFinlandeFinlandeFinlande

Chouette, un copain !

C'est avec beaucoup de plaisir que nous roulons direction l'aéroport d'Helsinki où nous devons retrouver Fabien, un super copain qui nous rejoint pour une semaine. Les enfants sont ravis, et nous aussi mais nous avons moins de deux jours pour arriver à la capitale finlandaise. Allez zou !

Ces derniers jours auront été fatigants entre le ménage et la route mais ça valait le coup ! Nous retrouvons un Fabien visiblement très content de nous retrouver. Le soleil brille, les oiseaux chantent, les enfants sont heureux... Benoît et moi savourons ces retrouvailles plus que Fabien ne peut l'imaginer. Pour nous, c'est une bouffée d'air frais, des discussions d'adultes à n'en plus finir et une récréation pour les enfants qui nous sollicitent beaucoup moins. Nous échangeons les dernières nouvelles devant une pizza finlandaise avant de prendre le chemin de la capitale. Helsinki nous tend les bras et nous sommes curieux de découvrir cette ville à taille humaine le temps d'un après-midi déjà bien entamé !

(Les deux dernières photographies sont de Charlie : Fabien vu d'en bas)

FinlandeFinlande
FinlandeFinlandeFinlandeFinlande
FinlandeFinlande
FinlandeFinlandeFinlandeFinlande
FinlandeFinlande
FinlandeFinlande
FinlandeFinlande

Helsinki

La capitale finlandaise est sillonnée par les tramway et nous nous y rendons aisément pour la modique somme de trois euros vingt le trajet adulte. Ouch. La Russie est bien loin ! Nous passons rapidement à l'office du tourisme pour trouver une carte du pays et un plan de la ville avant de nous perdre dans le petit marché qui borde de port. Les crêpes au sucre à huit euros nous rendent chèvre et nous détournons nos yeux éberlués vers de délicieuses fraises un peu plus abordables.

La suite de la journée se passe tranquilement, nous discutons beaucoup et oublions souvent de lever le nez. Nous nous baladons longuement au gré de nos envies, mangeons un bout dans un restaurant abordable (pas celui que vous pouvez apercevoir pendu dans le vide, soutenu par une simple grue, non !) et finissons par rentrer au camping-car à la nuit tombante. Il nous faudra encore rouler un peu histoire de trouver un bivouac pour la nuit. Mais ça, c'est une autre histoire !

Finlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande Finlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlandeFinlande FinlandeFinlandeFinlande Finlande FinlandeFinlande Finlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande FinlandeFinlande

Commenter cet article