Hey ! On a une chouette page facebook, tu viens ?

Non... laisse moi tranquille, va-t-en !

Du soleil à la neige

globe

HONGRIEHONGRIE
HONGRIEHONGRIE
HONGRIEHONGRIE

Pour arriver à temps au mariage de nos amis à Vienne en Autriche, nous avons rapidement traversé la Bosnie, le nord de la Croatie et la Hongrie. En l’espace d’une semaine nous avons croisé des paysages et des villes très différents !

La Bosnie et ses paysages de hauts plateaux à couper le souffle, tellement belle dans le sud qu’on y retournera plus longuement un jour, on se l’est promis. Les stigmates de la guerre sont encore très présents, de nombreuses maisons sont abandonnées, certaines sont détruites, d’autres sont en reconstruction. Les bombes ont laissé des traces impressionnantes et nous avons été très touchés par ces paysages. Plus au nord se sont les plaines et les villes, beaucoup, beaucoup plus denses que dans le sud très peu habité et vraiment moins intéressantes pour nous qui roulions.

Et puis nos retrouvailles avec la Croatie, mais cette fois-ci pas de montagnes, ni de mer, ni de climat méditérannéen mais plutôt de belles vallées généreuses et verdoyantes. Dans les campagnes, nous croisons encore beaucoup de poules, de chèvres et de moutons pour notre plus grand bonheur ! Les villes et les villages sont comme ailleurs en Croatie : en éternelle construction. La plupart des maisons ont encore leurs parpaings de brique rouge visibles, souvent escaliers et balcons n’ont pas leurs rembardes. Ces maisons plus vraiment neuves cotoient sans complexe de nombreuses constructions abandonnées et délabrées, c’est surprenant. De temps en temps une maison pimpante à la façade peinte de couleur vive vient égayer tout ça. Dans une ville où nous passons la nuit, là aussi nous retrouvons des traces de la guerres sur les nombreux immeubles qui n’ont pas encore été rénovés. Les traces de balles sont très nombreuses et bien visibles. Ça nous rend triste et nous avons une grosse pensée émue pour ceux qui souffrent encore actuellement de la bétise des guerres. Tout à coup cette violence devient vraiment palpable et j’ai un peu honte de notre humanité.

Enfin vient la Hongrie. Si fraiche et si pimpante après la Croatie et la Bosnie ! Les petites villes que l’on traverse sont adorables et je nous imagine vivre dans chacune d’entre elle. Les rues sont larges et un fossé plein d’herbe sépare très souvent la chaussée du trottoir. Les maisons sont jolies, terminées, entretenues et toutes entourées d’un jardin verdoyant. La sensation d’ordre, d’espace et de verdure est très agréable et nous apprécions beaucoup de pouvoir laisser courir Charlie à l’abri de la route et des voitures. On décide de visiter les lieux à vélo avec les enfants et à chaque fois c’est un plaisir !

HONGRIEHONGRIE
HONGRIEHONGRIE
HONGRIE
HONGRIEHONGRIE
HONGRIEHONGRIE
HONGRIEHONGRIE
HONGRIE
HONGRIEHONGRIEHONGRIE

Commenter cet article