Hey ! On a une chouette page facebook, tu viens ?

Non... laisse moi tranquille, va-t-en !

Ballade au cimetière

globe
Argentine

Tu vas où maman ?

Ce n'est pas pour faire une sieste, manger du chocolat en douce, faire pipi dans un coin ou savourer le point de vue que je me suis éclipsée discrètement. En fait, c'est plutôt pour visiter un joli cimetière typique de ce coin-ci d'Amérique latine que j'abandonne ma troupe dans un parc de jeux en haut de la colline. Je vous avais déjà emmené avec moi visiter un cimetière en Estonie. Cette fois-ci on change complètement d'ambiance. Vous me suivez ?

ArgentineArgentine
ArgentineArgentine
Argentine
ArgentineArgentine
Argentine
ArgentineArgentine

Le plastique c'est fantastique

Dans notre petite famille nous faisons la chasse au plastique depuis des mois. Nous avons commencé timidement d'abord il y a des années avec les sacs plastiques jetables pour évoluer doucement mais sûrement vers une vie sans plastique. Marre de polluer, marre d'exploiter d'autres humains loin là-bas où on ne les voit pas pour produire du pas cher, marre de blesser des animaux sauvages à mon insu, marre de nous exposer à des maladies plus ou moins connues... bref. Le plastique c'est fantastique ! Mais si on peut l'éviter autant que possible chez nous, c'est mieux.

Le rapport avec ce cimetière ?

Les fleurs ! Ces fleurs en plastique coloré qui parsèment les tombes m'ont émues plus que je ne peux l'écrire, et c'est bien la première fois que je ne les trouve pas ridiculement kitsch dans leurs couleurs trop vives. Une multitude de fausses fleurs brutes et sans nuances. Elles sont là à se partager les meilleurs places avec un petit côté m'a tu vu et tapageur. Elles sont là, si nombreuses, témoignage de l'amour des survivants pour leurs morts. Elles sont là, pimpantes et fières, apportant de la joie dans ce lieu austère. Elles sont là, éternelles.

Je n'aime pas le plastique mais j'aime l'ambiance que ces couleurs vives apportent à ce cimetière. Je n'aime pas le plastique mais j'aime cette surenchère de couronnes sur les tombes. Je n'aime pas le plastique mais j'aime l'idée de ne pas laisser les défunts à leur solitude dans ce décors aride. J'aurais préféré de l'herbe folle et de jolies fleurs sauvages mais à défaut, je dois bien admettre que ici, j'ai aimé le plastique.

ArgentineArgentine
ArgentineArgentine
ArgentineArgentine
ArgentineArgentine
ArgentineArgentine
Argentine

Commenter cet article